5 habitudes qui peuvent affecter la santé du vagin

5

Le vagin possède un mécanisme de défense approprié contre les bactéries et ne nécessite pas de soins particuliers, hormis l’hygiène quotidienne recommandée. Cependant, certaines habitudes peuvent perturber l’équilibre de la flore vaginale et entraîner des complications désagréables. Voici les cinq habitudes qui peuvent affecter la santé du vagin:

Lingerie synthétique

Bien sûr, la lingerie intime devrait être attrayante dans l’intimité, mais la plupart des types sont faits de matériaux synthétiques. Ils favorisent l’apparition d’infections vaginales ainsi que des signes désagréables pour la peau. Pour cette raison, il est conseillé de porter du linge de coton tous les jours et de garder la lingerie strictement intime.

Épilation

L’enlèvement des poils pubiens est fréquent, mais cette habitude est associée à de nombreuses complications. D’abord, parce que les poils pubiens ont un rôle protecteur contre les infections et les frottements. Donc, son absence rend le vagin vulnérable. L’infection la plus commune est l’angine streptococcique et le staphylocoque doré. La zone rasée de la région génitale est plus vulnérable aux infections herpétiques, en raison des petites lésions qui peuvent survenir suite à cette habitude.

Lavage vaginal

Les soins vaginaux sont devenus une pratique de plus en plus courante chez les femmes. Cependant, cela peut perturber l’équilibre normal des «bonnes» bactéries du vagin. En outre, le vagin est vulnérable à plus de complications, telles que les infections fongiques, les maladies sexuellement transmissibles, voire l’infertilité. Le vagin, avec son propre mécanisme de nettoyage, est sensible aux lavages vaginaux. Cette habitude doit être découragée, indépendamment de l’âge. Pour éliminer l’odeur désagréable de la région génitale, la plupart des femmes ont recours à des déodorants, des soins vaginaux ou d’autres astuces malsaines. Tout cela endommage la santé vaginale et perturbe son équilibre naturel. Il est conseillé de maintenir une hygiène rigoureuse dans la zone intime, de préférence avec des gels spéciaux au pH neutre qui ne perturbent pas la flore vaginale. Toujours choisir la lingerie de haute qualité faite de coton ou d’autres fibres naturelles.

Aliments excessivement aromatisés et excès de sucre

L’odeur désagréable dans la région génitale se produit souvent dans les maladies sexuellement transmissibles, et lorsque vous mangez trop d’aliments aromatisés ou de sucreries. L’ail, les asperges et le curry changent l’odeur naturelle du corps, et le vagin ne fait pas exception. En plus des aliments hautement aromatisés, l’excès de sucre n’est pas inférieur quand il s’agit de l’odeur désagréable du vagin. Il est nocif pour la santé vaginale et augmente le risque d’infections fongiques. Les infections fongiques vaginales se produisent plus fréquemment chez les personnes atteintes de diabète et la glycémie n’est pas contrôlée.

 

Source: effetsante.com

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) {return;} js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));{lang: 'fr-FR'}

Source : Afrique Femme

Afrique Femme