Elections couplées 2018/Haut-Ogooué : Cacophonie au PDG

4

Comment comprendre qu’Arnauld Engandji, de surcroît ministre de la République, se conduise sur le terrain comme un électron libre, soutenant un candidat indépendant, opposé à Mathias Otounga Ossibadjouo, l’un des porte- flambeau de la formation politique dont les visées sont claires : remporter ces élections, surtout les législatives afin d’avoir la majorité au sein de la future Assemblée nationale pour que les affaires gouvernementales ne lui échappent pas et que le prochain Premier ministre soit donc issu de ses rangs ? Que doit- on lire derrière les propos d’Arnauld Engandji quand il est lundi dernier monté sur l’estrade lors d’un meeting qu’il animait, étreindre et demander à Thierry Otoumou Mpiga Mpiga, adversaire du Pédégiste aux législatives, de tenir bon quand on sait Mathias Otounga Ossibadjouo investi non seulement par le PDG, mais bénéficiant également du soutien indéfectible du Distingué- Camarade- Président qui veille personnellement de là où il est au respect des principes régissant sa formation politique ?

Et comment interpréter son attitude lorsque devant des militants du parti médusés, le membre du gouvernement est venu faire de chaleureuses accolades à celui qui jure de battre Mathias Otounga pour le réconforter dans sa position et l’encourager, alors que l’on s’attendait à ce qu’il soutienne ce dernier en orientant plutôt l’opinion et l’électorat vers lui ?

Dounguenzolou

Source : Gaboneco

Gaboneco