Accueil Politique LEGISLATIVES 2018/Vincent de Paul Gondjout et Fortuné Edou Essone à la...

LEGISLATIVES 2018/Vincent de Paul Gondjout et Fortuné Edou Essone à la rencontre des commerçants

4

Une lueur d’espoir dans leurs regards, car certains commerçants ont confié ne plus croire en rien. Postulant aux locales pour Vincent de Paul Gondjout et aux législatives pour Fortuné Edou Essone, leur arrivée dans les marchés, a été perçue comme un véritable soulagement : « Il était temps de se faire entendre, la pharmacopée a besoin d’aide ici au marché de la Peyrie, nous sommes vraiment oubliés » affirme Olga, une commerçante. Pour Vincent de Paul Gondjout, être un candidat nécessite beaucoup d’attention aux conditions de vie de la population du 3ème arrondissement, sans oublier les commerçants qui se trouvent dans les marchés : « Je propose que les gabonaises souhaitant être commerçantes puissent avoir un espace, et que l’on puisse sensibiliser les autres dans cette activité », a-t-il dit.

Ces élections jumelées apparaissent opportunes pour les populations désirant le changement comme l’affirme cette dame « Vincent de Paul Gondjout est un candidat que nous encourageons beaucoup dans la démarche qu’il poursuit ici au marché de Mont-Bouet. Nous attendons le véritable changement. Nous ne sommes contre personnes mais les mamans que nous sommes, avons besoin d’être aussi entendues ». Déterminé à la victoire, Fortuné Edou Essone partagent les mêmes idées que son ami du RHM : « il est très important pour nous de connaitre le milieu de vie des commerçants, nos constats sont tristes, le marché est le régulateur d’un pays, nous devons protéger notre devise. Aujourd’hui, je viens avec le candidat aux municipales Vincent de Paul Gondjout qui a envie de créer le Conseil des commerçants ».

Tristes sont les conditions de vie dans les marchés. Les inquiétudes fusent chez les commerçantes. Depuis le début de la campagne, aucun autre candidat n’a pensé à les rencontrer. Les marchés du 3e arrondissement comme ailleurs dans la capitale gabonaise, souffrent d’insalubrité. Heureuses d’avoir été entendues, les commerçantes ont promis que tout se jouera tout dans les urnes. Cedia Ngoma

Source : GabonNews

GabonNews