Medias : Bras de fer entre la HAC et Media+ !

3

Média+ vient d’écoper d’une interdiction de diffusion d’une durée de 30 jours. Pour la « police des médias », la HAC, le directeur général de Media+, Abou Becker Ndiaye, a fait fi de l’autorité de l’institution. A en croire Lucie Akalane, Porte-parole de la HAC, « il s’est illustré par un comportement qui n’est autre que la traduction manifeste d’un manque d’égard et qui constitue ainsi une violation flagrante des dispositions ». Les deux Conseillers membres de la HAC, dont le président Raphael Ntoutoume Nkoghe, en mission à Port-Gentil, ont très mal perçu le refus d’Abou Becker Ndiaye de les recevoir dans les locaux de Media+, non sans leur demander de prendre rendez-vous.

Lesquels conseillers membres séjournaient à Port-Gentil dans le cadre d’une mission de sensibilisation des médias locaux inhérente à la couverture efficace et efficiente en période électorale. Selon l’un des membres de la délégation, « (…) Pourtant, ils avaient tous été prévenus du séjour de la délégation conduite par le président de notre institution, mais il a été vraiment désobligeant au-delà de son refus de les recevoir. D’où la suspension prononcée à l’encontre de Média+ ».

Joint au téléphone, Abou Becker Ndiaye balaie d’un revers de la main la version de la HAC. « Nous n’avons reçu aucun appel, encore moins une lettre. C’est quand même une institution de la république qui se déplace sans prévenir, et ce, même pas le Gouverneur de la province. Nous allons continuer à émettre jusqu’à ce que nous recevrons une notification administrative de la HAC en bonne et due forme ».

Tony Muru

Source : Gaboneco

Gaboneco