National Foot : Une reprise peu probable

3

Si la Linaf a fixé la date de la reprise du championnat, les joueurs exigent l’apurement des arriérés des salaires accumulés depuis deux ans avant de chausser les crampons.

 

Le championnat national de football de première division saison 2018-2019 reprendra le 20 octobre, selon le calendrier fixé par la ligue nationale de football professionnel (Linaf). La compétition va démarrer au stade Mbombet de Mouila, avec une affiche qui opposera Mangasport, le champion en titre, au nouveau promu Dikaki Fc.

Toutefois, certains acteurs ne sont pas d’accord pour la reprise du championnat, sans l’apurement des arriérés de la subvention. Les joueurs disent être abandonnés à leur propre sort. Selon un membre de l’Association des footballeurs professionnels du Gabon, ayant requis l’anonymat, «la Linaf fixe les dates de la reprise du championnat sans concertation avec les acteurs. Or, à ce jour, les joueurs n’ont toujours pas été payés. Comment peut-on envisager une reprise de la compétition dans ces conditions».

Interrogé sur cette question, le président de la Linaf estime que «les problèmes ne sont pas réglés certes, mais nous ne pouvons ne pas fixer la date de la compétition au motif qu’il existe des problèmes. C’est celui-là notre rôle en tant qu’organe en charge d’organisation des rencontres. Il revient aux acteurs de poser leurs préalables», affirme Brice Mbika Djambou.

Déterminés à défendre leurs droits, les joueurs affirment avoir saisi la Confédération africaine de football (Caf).

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga

Source : GabonReview

GabonReview