Togo: lobbying de dernière heure de la C14 au Ghana

3

Dans l’attente des recommandations que la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO va soumettre la semaine prochaine aux acteurs politiques togolais en vue d'un règlement durable de la crise politique, une délégation de la coalition des 14 partis (C14) politiques de l’opposition est à Accra au Ghana en vue de rencontrer le Président Nana Akufo-Addo, l’un des facilitateurs dans le dialogue politique.

Pour le déplacement qu’a effectué la C14 au Ghana, KAOCI a appris auprès d’une source proche de la facilitation que c’est à la demande de l’opposition. En ce qui concerne l’objet de ce déplacement, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la coordonnatrice de la C14 a expliqué ce jeudi matin sur la radio Victoire Fm à Lomé que ce sera une occasion d'expliquer pour une dernière fois à la facilitation le fond de la crise togolaise.

Pour la solution appropriée à prescrire au mal togolais, Adjamagbo-Johnson a précisé que « Nous voudrions faire en sorte que les solutions qui seront proposées le 31 juillet soient vraiment adaptées à la crise que nous traversons ».

Au regard de l’énoncé du motif du déplacement de la délégation de la C14 à Accra, la démarche s’inscrit dans une ultime consultation avec Akufo-Addo afin qu’il puisse s’imprégner une énième fois des réalités et derniers développements dans le pays, les aspirations du peuple togolais.

Pour les éventuelles solutions que la CEDEAO pourra proposer aux protagonistes de la crise politique au Togo, il ressort qu’après les différents rounds de discussions, les discussions bilatérales des facilitateurs avec chacune des deux parties et la prise en compte des réalités sur le terrain, l’idée de réformes électorales, du scrutin à deux tours et la limitation du mandat présidentiel à deux font leur chemin. En ce qui concerne l’éventualité d’une candidature de l’actuel chef de l’Etat en 2020, elle pourra faire ultérieurement objet de discussions entre les Togolais sans toutefois ignorer le fait que l’intéressé pourra, peut être lui-même, se prononcer afin de situer ses compatriotes mais aussi tout le monde sur ses intentions futures.

CamerounWeb.com